Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

LIVRESQUE BALLADE

Qui veut voyager loin ménage sa monture !

Nul besoin d'aller voir à l'autre bout du monde,

A pied ou à cheval, dans les airs ou sur l'onde ;

Il te suffit pour vivre à fond cette aventure

De plonger dans les bras de la littérature

"qui est une province et beaucoup davantage."

Billet renouvelable pour tous les voyages,

Sans autre passeport que la soif de lecture.

La plus belle évasion depuis Latins et Grecs

Mûrit entre les murs d'une bibliothèque.

 

Comme un Sergent Major qui trace ses griffures

Sur le papier où pleins et déliés se répondent

Au fil d'une magie fertile qui féconde

L'utopie familière où nos coeurs se rassurent,

Ulysse hypnotisé, laisse donc l' écriture

Te porter, te guider, ainsi qu'un enfant sage

Dont l'âme ensorcelée,planant de page en page,

Efface tes tourments et ferme tes blessures.

La plus belle évasion depuis Latins et Grecs

Mûrit entre les murs d'une bibliothèque.

 

Que l'été soit trop bref, ou que l'hiver perdure,

Que ta joie soit sans borne ou ta peine profonde,

Que tu sois né dans une pauvre piaule immonde

Ou dans un grand palais entouré de verdure,

Tu n'as besoin, crois-moi, d'aucune fioriture,

Pour quitter l'univers où tu te sens en cage .

Tu as l'imaginaire comme seul bagage :

Tous les lieux, tous les temps,qui jamais ne saturent.

La plus belle évasion depuis Latins et Grecs

Mûrit entre les murs d'une bibliothèque.

 

 

Le livre est à la fois symphonie et peinture,

Le soleil en ta tête quand tu fuis l'orage,

Ton rêve de révolte en manque de courage,

Ton compagnon le plus fidèle et le plus sûr.

La plus belle évasion depuis Latins et Grecs

Mûrit entre les murs d'une bibliothèque.

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés