Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

DE TOUT DE RIEN

S'il faut de tout pour faire un monde, il faudrait également du monde pour tout faire. Mais qu'est-ce que ce tout que l'on peut faire ? que l'on veut faire ? Si tout est dans tout, comme on se plaît à le dire, la réciproque est vraie, ce qui peut tout changer.C'est rien de le dire. Et ce rien lui-même manifestement fait partie du tout, vu qu'on parle de rien du tout comme on discute de tout et de rien, de la pluie, du beau temps, à tort et à travers

 Or, du tout au tort, il n' y a qu'un pas, qu'une lettre ; en manuscrit , il est facile de confondre le U et le R, on peut très bien avoir l'R d'être , on peut très bien prendre l'R... et rester en U , rester à U, et à dia, comme adieu et à diable, et si le diable vaut vert, que vaut dieu ? Si dieu voit rouge, à quel saint se vouer ? AH QU'ELLES SONT JOLIES... Qui ça ? Les voyelles ? Les consonnes ? Si les cons sonnent, que sonnent-elles ? Les voyelles ? Et les voyelles, que voient-elles ? Les consonnes, que sont-elles sans voyelles ? Vice versa, que sont les voyelles sans consonnes ?

Le H aspiré, que nous inspire-t-il ?

Le E muet, n'a-t-il rien à dire ? Bien souvent, dans la conversation, c'est bien lui le plus présent. Suffit d'entendre les discours, pas si courts d'ailleurs ; même s'ils se disent courts, ils sont souvent longuets, et traînent en longueur, voire de longues heures. C'est tout.

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés