Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

MIGNONNE....

MIGNONNE ALLONS VOIR ... SYRACUSE

Ne restons pas dans le Vaucluse

Il y fait un temps exécrable

Un temps de chien , un temps pourri

Sans parler des intempéries

Quand les saisons se font instables ;

Un temps pourri, un temps de chien !

La météo n'y est pour rien :

C'est un autre climat, que diable !

Une autre saison qui me hante

Lorsque les lendemains déchantent

Par l'élan d' humains qui déjantent

 

MIGNONNE ALLONS VOIR si j'abuse

A vouloir taquiner ma muse

Qui cherche à nommer l'innommable

Se peut-il qu'un printemps prochain

Se lève sur des matins bruns

Dans un brouillard irrespirable ?

Est-ce ainsi que les hommes ... pensent ?

Ou serait-ce qu'ils se dispensent

De penser... C'est hélas probable !

J'entends aboyer les cadors

Il fait un temps de matador

A pas mettre les siens dehors

 

 

MIGNONNE oublions Syracuse

Et ne nous cherchons pas d'excuses

Pour parer l'inimaginable.

J'écris dans un pays qui reste

Encor dévasté par la peste !

Le mal serait-il incurable ?

La bête immonde est un phénix

Qui reviendrait même du Styx

Vampire ou sangsue insatiable

Qui nous mène un traintrain d'enfer

Pas question de les laisser faire

Il nous faut changer l'atmosphère !

 

MIGNONNE ALLONS VOIR... si les Muses

Depuis les siècles qu'on en use

Sauront chasser ces grains de sable

Venus enrayer un système

Qui sait toujours dire " JE t'aime !"

Bien que le "moi" soit haïssable.

Le soleil qui nous fait de l'oeil

Est unique et depuis le seuil

De sa tanière infranchissable

Il enverra toujours ses ondes

Pour chacun et pour tout le monde !

C'est ce bonheur-là qui m'inonde.

 

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés