Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

UN COQ ET SIX GRUES

Dans un champ de coquelicots et de colchiques

Un stock de bakélite et de bric et de broc

Servait d'abri à un coq famélique, étique,

Et quoiqu'il fût coquet plus qu'aucun autre coq

Ne l'eût jamais été à aucune autre époque

Chacun le taquinait, l'astiquait, le traquait.

On le disait toqué tant il était coquet

Mais le coq pas mesquin pour un sou, s'en moquait

Tout fier de son caquet , de son cocorico

Dont l'héroïque écho résonnait dès l'aurore

Il arborait une crête multicolore

Qui faisait sur colchiques et coquelicots

Comme une espèce de voile ou de calicot.

 

Or ce coq si coquet était aussi coquin

L' écho de son caquet unique eût requinqué

N'importe quel roquet aux crocs tout détraqués

Qui l'eût traqué pour le croquer comme un requin.

 

Bref, ce coq aurait bien pu être un coq en pâte

Empâté par potées et pâtés d'importance

S'il avait pu profiter d'une vraie pitance

Dans une vraie basse cour où courent , s'ébattent

 

La plupart des gallinacées de son espèce

Mais aucune compagne ,saperlipopette

Pas la moindre poulette ! Quelle entourloupette !

 Quel triste sort que celui d'un coq sans tendresse

 

A défaut de trouver parmi son Gynécée

une poule qui soit pour lui câline assez

une qu'il aurait prise en somme sous son aile,

parmi les liliacées, les papavéracées,

il s' était exilé ; il avait fait fi d'elles.

 

Il avait émigré, et, maigri, s'aigrissait.

Son égo, ses ergots en avaient pris un coup

Tous les oiseaux , de la chouette jusqu'au coucou

L'attaquaient à coups de cocards, le repoussaient.

 

 

Alors ce coq , en fait, s'était acoquiné

Avec un autre oiseau, une grue, de passage

Une grue grise et grasse pas toujours très sage

Qui lui offrit ses grâces , on l' a deviné.

 

Mais une grue si grasse et grâcieuse soit-elle

Ne saurait satisfaire à elle seule un coq

Tel celui-ci comme un cocon dans sa bicoque.

Il exigea bientôt des compagnes nouvelles.

 

Une , puis deux, puis trois, puis quatre, et cinq enfin

En plus de la première élue de la bicoque

Vinrent au quotidien pour s'occuper du coq

Et c'est ainsi qu'on voit depuis dans ce jardin

 

SIX GRUES CENDREES C'EST DROLE SIX GRUES ET UN COQ

Disons plutôt un coq... et six grues c'est plus drôle

UN COQ.... SIX GRUES ;...UN COQ... SIX GRUES ; à tour de rôle

plus rien ne choque ni n'étonne à notre époque.

C 'est grâce à ces six grues que ce coq solitaire

RETROUVA LA SANTE ce qui prouve à chacun

qu'il est toujours plus sympa et plus salutaire

de vivre en bonne entente avec tous ses voisins

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés