Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

BARBARA

Madame, vous partez déjà !

A peine avons nous eu le temps,

ô Madame, de vous connaître !

Il est trop tôt, depuis longtemps !

La vie est comme une fenêtre

Ouverte au vent, ouverte aux chats,

Aux chants d'oiseaux dans les taillis

Et au rire fou de l'Enfance

A la Poésie qui jaillit

Des mille secrets du silence.

La vie est comme une fenêtre

Ouverte à tous vents, à tout va,

Au printemps qui nous fuit déjà,

Au printemps toujours de passage

Entre deux images d'Enfance...

A quoi bon vouloir mettre en cage

Le temps qui pas à pas s'avance

Vers la forêt du souviens-t'en...

Le petit bois de Saint Mémoire...

J'avais enfermé mes vingt ans

Comme un secret dans une armoire,

Mais rien n' y fait, rien n'y fera,

L'heure sonne à chaque seconde !

Tu as beau ouvrir grand tes bras,

Tu as beau embrasser le monde,

Tu as beau embaumer ton coeur

D'un parterre de poésie...

La faucheuse envoie son faneur

A l'heure qu'elle aura choisie.

Madame, vous partez déjà !

Il doit pleuvoir ce soir sur Nantes !

Nous avons tous l'âme à l'envers !

On a beau savoir imminente

L'ultime nuit couleur d'hiver,

On n'y croit pas, on n'y croit pas....

Quand elle frappe à vos persiennes,

On n'y est jamais pour personne ;

Et c'est toujours la même antienne,

La même chanson monotone :

Il doit pleuvoir ce soir sur Nantes,

Comme hier il pleuvait sur Brest...

J'entends un oiseau noir qui chante :

Dernier souvenir qu'il nous reste,

Et qui nous restera longtemps

Gravé comme un chagrin d'enfance

Dans la forêt du souviens-t'en

Où l'aube aura toujours sa chance,

Où l'aube aura... Tradéritra...

Non Madame, ne partez pas...

Vous ne nous avez pas tout dit

De ces bannières d'interdits

Qu'on appelle Bonheur , pardi...

Non, Madame, ne partez pas...

Pas encore, non, pas déjà...

Rappelez vous, rappelez vous...

Rappelle toi,

O BARBARA !

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés