Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

L ’ ETRANGER

L'étranger !

qu'est-ce que l'étranger ?

Si l'on décompose le mot, on s'aperçoit tout d'abord

qu'il s'agit d'un être

ce qui peut nous rassurer

ne sommes nous pas, nous-mêmes, des êtres ?

Bon ! on est de la même famille

il s'agit d'un être

mais cet être est en G

et tout le problème vient de là :

qu'est-ce que ce G ?

Qu'est-ce que ce G en quoi cet être serait fait ?

Etre en G ?

Pourquoi en G ?

Je connais des êtres en chair

et en os

en nostalgie

en Australie

des êtres chers pas toujours à la noce

des chérubins

chez Rubens

ou Schéhérazade

 

des êtres humains des êtres vivants des étripés des étriqués

des étrusques des étrennes

mais des êtres en G je ne vois pas

rangés, oui : des êtres rangés

ou dérangés, j'en connais

mais pourquoi en G ?

Pourquoi pas en T ? par exemple !

ça existe les êtres hantés

hantés justement par cet être en G

qu'ils sont tentés d' étrangler

pour ne plus en être hantés

comme si le G avait quelque chose de particulier

Mais non, le G , c'est général.

Pourtant, s'il était général,

l'être en question, et sans réponse,

ça se saurait.

On dirait général untel, général machin,

pas être en G !

pourquoi pas en P ?

Un être en P, ce serait trop beau

mais l'étranger n'est pas en paix, n'est jamais en paix justement

Etre en P

Trempé oui, jusqu'aux eaux, ou trompé, ou prêt à ramper

pas en P

S'il n'est pas en paix, il est en guerre

Alors c'est ça le G : c'est le G de Guerre

ou de Galère, ou de Ghetto, de Gardavue...

A moins que dans le G il y ait autre chose

A moins qu'il y ait, dans G....

DANGER !

c'est l'étranger alors qui serait en danger !

il ne peut donc plus être en P

sinon en P...tard : on le serait à moins.

ou em..P...tré dans les carcans les cancans les camps à l'écart les tiroirs les casiers les clichés...

Etranger ?

ETRANGE....EH !

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés