Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

L’HOMMELOUP

Si l'homme est un loup pour l'homme,

Pour le loup, il est un homme ;

Pour le taureau, c'est tout comme,

Ce qui n'est, foi d'animal,

Pas plus rassurant en somme.

Sitôt qu'on ouvre un journal

Les faits divers s' y étalent

Et satan mène le bal,

Nous montrant bien de quoi l'Homme,

Cet animal, est capable

En face de son semblable.

Si l'on veut faire la somme,

Intérêt et capital,

Des crimes commis par l'homme

Sur l'homme, ou sur l'animal,

On voit bien que le génial,

Fier inventeur de l'atome,

De la bataille navale,

Terrestre, aéro-spatiale,

Bientôt intersidérale ;

De la peine capitale,

De la gégène, du pal ;

De la haine, des pogroms ;

De la spirale infernale

Qui entraîne les chacals

En infernale spirale

Qui dégaine et qui dégomme

J'en passe, et des moins banals,

On voit bien que ce vandale

N'est pas à court d'idéal,

Par rapport à l'animal,

Rapace ou bête de somme,

Qui lui ne fait aucun mal,

En principe, à son égal.

En tout cas, s'il s'en régale,

C'est par faim , besoin vital ;

Chaîne alimentaire en somme

Où n’entre pas la morale

Ni la conscience du mal.

Le taureau, vous savez bien,

Est toujours végétarien,

De même que le cheval.

Le premier est mis à mal ;

Le second , meilleur ami

De l'homme, lui est soumis.

On respecte la cigale ;

On écrase la fourmi.

Ceux que l'on dit prédateurs

Ne sont que des amateurs

En face du palmarès

Des adorateurs d'Arès.

Le lion, le renard ,le loup,

Quand ils sortent de leur trou,

C'est pour se nourrir, en somme.

Non pour jouer comme ces fous

Que l'on appelle des hommes.

Mais il s’agit d’une fable

C’est pourquoi il est souhaitable

D’ y poser une morale :

Et si j’ai parlé des hommes

C’est par défaut

D’ un autre mot

i Qui ferait la différence

Entre l’homme et cette engeance

Mais évitons les amal-

-  -games ; gardons le moral

Et gardons pour nos albums

A défaut d’un piédestal

Ou d’un monument spécial

L’image de ceux qui valent

Beaucoup mieux que les vandales

Ils sont nombreux au final

A mériter qu’on les nomme

Avec respect du nom d’Homme

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés