Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

LE DESHERBEUR

Monsieur Boris Vian

Je vous fais une lettre

Qui vous fera renaître

Au moins quelques instants

Le temps de concevoir

Un monde libertaire

Exempt de militaires

Exempté de Pouvoirs

 

Monsieur Boris Vian

Ce n'est plus vos affaires

Vous n'êtes plus sur terre

Paraît-il ; et pourtant,

Depuis que je suis né

Et que je suis tout môme

C'est donc votre fantôme

Qui m'a accompagné

 

Alors, l'ami Boris

Malgré nos différences

Je sais ta tolérance

Et nous sommes complices

C'est pourquoi en vertu

De ce doux copinage

Tu prendras pas ombrage

Que je te dise Tu

 

Toi qui voyais la vie

Comme un'dent, comme un'danse

Traversant l'évidence

De tous tes appétits

Sache qu'il y a toujours

Des affreux, des affaires,

E qu'y a beaucoup à faire

Pour en venir à bout.

 

Hélas ! trois fois hélas !

Ce n'est pas ta musique

Et c'est pataphysique

Qui nous donne le LA

Et le monde est géré

Avec l'intelligence

D'une tout autre engeance

Amère à digérer

 

JE VOUDRAIS PAS CREVER

Avant que mes poèmes

Chantent tout ce que j'aime

Et nous fassent rêver

D'un monde sans frontière

Où les engins de mort

Sous le poids du remords

Tombent tous en poussière

 

Que tous nos cantilènes

Dégèlent et réchauffent

Toutes les passions sauf

Les flammes de la haine

Et que mon chant du cygne

Soit un hymne anarchiste

Qu'au dernier tour de piste

Je persiste et je signe

 

Puisque la poésie

Est un jardin secret

Je le jardinerai

Jusqu'à mon dernier cri

Et pour bien jardiner

S'il faut que l'on désherbe

Moi c'est avec mon verbe

Que je vais désherber.

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés