Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

AUX SAINTES

La mer comme tu dis et ses clins d'oeil salés

Ce vespéral espoir intime et anonyme

La mer qui vague à vague s'emmêle à ma rime

Et s'en vient et s'en va et sent bon s'envoler

Qui déguise la nuit d'un voile d'assurance

Mélancolique et mélodieuse acolyte

De mon assolitude en compagne insolite

LA MER COMME UN RELENT INSOLENT DE L' ENFANCE

 

 

La mer comme tu dis qui te tend l'infini

Amante qui t'aimante et t'aime en terrifiante

La mer qui vague à lame t'invite et t'invente

Etonnante cymbale au bal des litanies

Qui s'allie à la lune en une folle danse

Captivante aventure où s'infiltre ton rêve

De nuage en étoile avant de faire grève

Amer comme un élan affolant la cadence

 

La mer comme tu dis et sa langue enroulée

Cette écumante énigme en hymne éphéméride

La mer qui vaguemestre une bouteille vide

Où vit depuis longtemps mon navire effeuillé

D'un cahier d'écolier au temps de l'indécence

Délicieux calice ô délicat délice

Où la Nature assure un sursaut d'artifice

LA MER COMME UN CHALAND RACCOLANT L' INNOCENCE

 

La mer comme tu dis et son parfait parfum

La mer qui me revient la mer qui me repousse

L'amertume c'est rien c'est du sel sur mon pouce

Empreinte savoureuse empruntée aux embruns

Magique et magistrale image du silence

Miraculeux miroir aux tiroirs qui se tordent

Elastique statue d'un discours en discorde

LA MER CE VIRULENT DEGOUT DE VIOLENCE

 

La mer on a tout dit de ton coeur inconnu

Toujours recommencée romance intarissable

La mer cet ineffable baptême de sable

Batteur intempestif de l'absence absolue

Chevaux échevelés haras d'effervescence

Maculant de son rire enivrante cascade

Le faciès fascinant des fronts de barricade

LA MER FOSSE COMMUNE ET FRANCHE CONNIVENCE

....

 

LA MER COMME A PAS LENTS IMMOLANT MON ENFANCE

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés