Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

LE PRIX DE L’AGE

Mais non, je n'ai pas pris de l'âge !

Là je crois bien que tu te trompes

C'est l'âge en moi qui prend du large

En quelque sorte, et qui me pompe.

 

Mais non, je n'ai pas pris de l'âge

C'est l'âge plutôt qui m'a pris.

Que voulez-vous ! il est volage

Et fidèle... Tu m'as compris.

 

Non je n'ai pas pris une ride ;

Je n'ai rien pris, c'est pas mon genre.

Et ces quelques sillons timides,

Cette bouée autour du ventre...

 

Ce ne sont que des ornements,

Des caprices, des fantaisies,

De Saturne, ce garnement

Qui a besoin de poésie.

 

 

Mais non, je n'ai pas pris de l'âge.

J'ai pris le temps, et à tout prendre,

J'en aurais bien pris davantage,

Tant j'avais encore à apprendre.

 

Mais non, je n'ai pas pris de l'âge,

Ou alors, par inadvertance.

La poussière dans mon sillage...

Mais ça n' a pas trop d'importance.

 

Non je n'ai pas pris une ride,

Et si mon front, mes joues, se plissent,

C'est que ma mémoire se vide,

Ou que mes muscles s'assouplissent.

 

Mais non, je n'ai pas pris de l'âge.

Ce serait mesquin de ma part ;

Lorsque je vois toutes ces pages,

Qui m'attendent, qui m'accaparent.

 

Mais non, je n'ai pas pris de l'âge.

J'ai pris le temps de recueillir

Mille pensées, dix mille images

Pour m'aider... à ne pas vieillir.

 

NON JE N'AI PAS PRIS UNE RIDE

MAIS DES LIGNES POUR MES PORTEES

POUR QUE S'ARRIMENT , PLUS SOLIDES,

MES RIMES ...SUR L'ETERNITE ;

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés