Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

DUN VER A L’ AUTRE

Le lombric longiligne a-t-il un ombilic

Qui l'embellit ? Est-il belliqueux ? Oh ! que non !

Il n'a pas inventé la poudre ou le canon

Il vit en liberté sans être en République.

Circulant sans avoir même à dire son nom

 

Le lombric a-t-il un ombilic longiligne ?

Le nématode a-t-il un cerveau ? des viscères ?

Ont-ils aussi un coeur qui bat ? Mystère ! Mystère !

Quant à ce petit point lumineux qui désigne

Celui que l'on nomme lampyre, à quoi ça sert ?

 

Ca sert à traverser sans se faire écraser ;

Ca sert à faire à la lune quelques clins d'oeil.

Ca sert à consoler les cigales en deuil

Ca sert à imiter les gouttes de rosée

Qui viennent déposer un baiser sur les feuilles.

 

Ca sert à rien peut-être et c'est là tout son charme

C'est un mini, mignon lumignon naturel

La nuit est là pour lui comme il est là pour elle

Il vient dans le plus simple appareil et sans armes

Permettre aux ombres de jouer à la marelle.

 

Le lombric est poète puisqu'il fait des vers.

"Je rampe donc je suis " se dit le nématode.

A chacun son discours, à chacun sa méthode.

Qu'importe que l'on aille droit ou de travers,

L'important c'est l'oeuf iule et c'est bien plus commode.

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés