Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

MOUNA

Un personnage

Une légende

s'en vont

Dernier saltimbanque à la barbe fleurie,

et à la verve non moins colorée,

prêcheur sans église,

empêcheur de tourner en con,

amuseur musardant de place publique en parvis,

du Beaubourg parisien à l'Horloge d'Avignon,

armé de son seul orgue de Barbarie et de son réveil

contre la çonnerie et la barbarie,

origénial aux multiples déconnations, badges et autogueulants,

amoureux de la Paix, de la Vie, de l'Utopie,

de lutte au pi...nacle

ce Fou de Sagesse,

ce Diogène du vingtième cycle,

révolté acharné harnaché d' Anarchie,

cet infatigable cabot pas minable,

inlassable, incassable, inclassable "Aristote",

ce ministre de l'exultation,

ce pâtre sans patrie,

ce pote sans patron,

ce pitre était des nôtres.

Et tout comme il y a le verlan et la langue verte,

tout comme il y a la langue de boa et la langue de vipère,

tout comme il y a la langue châtiée et la langue de charretier,

comme il y a la langue "ouste !" et la langue au chat,

l'ang...au rat

ou l'anguille sous roche,

il y avait,

il y a

le langage Mouna.

Le vocabulaire Mouna.

Les expressions Mouna.

L'esprit, la pensée Mouna ;

Car Mouna, à lui tout seul, est un en-cyclo pédestre :

Son art, sa langue, et sa harangue sont célèbres.

Il avait du cran, le bonhomme,

du cran d'arrêt.

Car on s'arrêtait

on l'écoutait

(On l'arrêtait/ on l'écourtait)

il revenait, il criait, il brillait,

on riait,

jaune pour certains,

mais on ne restait pas indifférent

MOUNA, lui, reste, et restera

UN DIFFERENT

OH ! que n'as-tu fait des émules,

que n'as-tu fait des fans,

comme toutes ces insignifiantes idoles qui imposent leurs modes

(mode de dépenser, et non de pensée, inexistante hélas !)

qui imposent leur monde.

Ah ! si les jeunes et les autres pouvaient suivre plus souvent

les hurluberlus, les originaux, les harangueurs

au grand coeur

Comme notre Aguigui,

la SAUCE YETI ne s'en porterait que mieux.

.......

Un personnage de légende s'en va

Restent les Amis de la Vie

les amis de Mouna.

Le pognon fait la force.

Les Etats font la guerre.

Sans pognon et sans état,

faisons la FARCE

FAISONS LA PAIX

MOUNAMISON !

et forgeons nous cette nouvelle devise :

Mounamitié !

Mounanarchie !

Mounagagné !

mouna gagné.... mounagagné.....

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés