Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

CERF - PAON

Les animaux sont animés

des mêmes animosités

que nous, pauvres humains,

pauvres âmes , pauvres hommes,

pauvres ânes

en somme !

Les animaux sont dominés

par les mêmes aménités

qui les amènent en vérité

à l'un l'autre se critiquer :

 

Dans un château en ruine près d'un vieux pan de mur

couvert de ronces

pendent

des mûres

Au delà de cette ramure

on aperçoit des bois plus mûrs

tordus

biscornus

écornés

et pour cause :

Ces bois sont ceux d' un vieux cerf

Et tout près du cerf, aux abois

 Un jeune paon SE PAVANE

Fait la roue

et s'ébroue

tout près d'un arbre roux

Au bout d'un moment :

"A quoi tu sers, paon ?"

dit le cerf au paon

fier comme Artaban

 

"Et toi , vieux chenapan

répond le jeune paon

A quoi te sert donc

Ce bois sur ton front ?

qu'est-ce que tu pends

à ces patères ?"

Le cerf très terre à terre

blatère et déblatère

n'étant ni chameau ni bélier

et se met à bramer pour blamer la ramée

de cet oiseau qui l'exaspère :

" Selon quels critères crétins

ton ridicule et multicolore plumeau

qui te rend autant hautain

serait- il plus beau

que mes bois à moi ?"

 

Le paon répond :

" Comment fais-tu fripon

pour passer sous un pont ? 

Qu'as-tu commis, cerf

pour que des ulcères

couronnent tantôt

tes porte-manteaux ?"

 

Et cependant

que cerf et paon

se persécutent bêtement

Pendant d'un pan

du mur de pierre

couvert de lierres

un gros serpent

entre eux s'insère

et à leurs dépens

s'offre son dessert.

C ’est alors que sort de terre un serpentaire ET LA JE ME DISPENSE DE TOUT COMMENTAIRE...

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés