Poesies et Contes par Yves Le Car

livres de poesies

MELANCOLIE

Le mot MELANCOLIE qui s'attarde le soir

Au creux de l'oreiller où tu poses ta tête

Que mon absence à tes côtés orne, discrète ;

Le mot MELANCOLIE qui te lit des histoires

Des contes à ne pas dormir , pas plus debout

Qu'hélas couchée , lancinants comme des antiennes

Rabachant l'avenir , mots de cartomancienne :

Avec des bribes de doutes mis bout à bout.

 

Le mot MELANCOLIE pèse de tout son poids

Et de tout son poison inonde le présent

Que tu voudrais sentir à la fois apaisant

Et vivant malgré l'heure toujours aux abois ;

Le mot MELANCOLIE couvre ton encolure

Comme on mettrait l'hiver sa chaude pèlerine ;

Le mot MELANCOLIE sans cesse nous serine

Son rythme sans allant, aux rimes sans allure .

 

Si tu veux je prendrai le mot MELANCOLIE

pour lui tordre le cou le COL

et j'en ferai

un prénom simplement

un prénom féminin

celui d'une chanteuse américaine

à la voix souviens toi quelque peu éraillée

Mélancolie sans col deviendra Mélanie

Si tu veux je prendrai le mot Tristesse

et je le couperai en deux

faisant de l'esse finale

un crochet pour y pendre l'adjectif indésirable

Si tu veux je prendrai si tu veux je prendrai...

 

Si tu veux je prendrai tes jambes à mon cou

Mes jambes à ton cou

pour partir l'un dans l'autre au pays de nous deux

 

SI TU VEUX JE PRENDRAI en grippe

le mot DEPRIME

et n'en garderai que la rime

pour l'arrimer à notre histoire

à notre voyage

notre quotidien

à notre tête à tête face à face coeur à coeur

 

Si tu veux je prendrai le temps de mes silences

pour peindre en filigrane

sur ton regard

l'île diserte où je t'attends où je t'appelle

où tu m'entends me taire pour mieux égrener

ce sablier qui nous épelle côte à côte

 

Si tu veux je prendrai l'entrave du brouillard

voilant ton horizon

et la traverserai

et la transpercerai

et l'apprivoiserai

du soupir de mes rimes

Copyright "Yves Le Car", tous droits réservés